Actuellement, l’investissement en EHPAD est l’un des placements les plus avantageux en France en matière immobilière. Il s’agit d’un investissement dans une résidence de services, notamment dans une maison de retraite médicalisée. De cette manière, le propriétaire acquiert des chambres ou un logement en entier qu’il donne en location et grâce auxquels il perçoit des loyers trimestriels réguliers. C’est ce qui va constituer des revenus complémentaires. Notons que dans ce genre de placement, l’investisseur peut choisir d’appliquer soit le régime LMNP, soit le dispositif Censi-Bouvard pour profiter des réductions fiscales.

EHPAD, un placement sécurisé et rentable !

Le premier atout d’un investissement en EHPAD est le fait qu’il s’agit d’un placement sécurisé. En effet, il est basé sur une convention tripartite qui est accordée par le Conseil Général, le gestionnaire et l’assurance maladie. Ensuite, le placement en EHPAD permet à l’investisseur de confier la gestion de son bien et de son patrimoine à un gestionnaire. Leur accord se matérialise d’ailleurs par un bail commercial qui garantit la stabilité et la transparence de l’exploitation sur le long terme.  Ainsi, ce contrat détermine la durée de la location, le montant du loyer, les obligations et les droits des deux parties, et la revalorisation locative. Quant à la fiscalité, il est tout à fait possible que l’investisseur bénéficie d’une exonération d’impôts de 11% s’il opte pour la Loi Censi-Bouvard. Par ailleurs, il y a lieu d’admettre que l’investissement en EHPAD est plus rentable qu’un simple investissement en immobilier locatif parce qu’on évalue qu’il peut rapporter environ 5% de rendement annuel. Enfin, en EHPAD, les frais des petits ou grands travaux destinées à la réparation du bien sont en général supportés par le gestionnaire.


L’importance de la vérification du profil du gestionnaire

Pour ne pas exposer l’investissement EHPAD à un risque d’instabilité de locataires ou de loyers, il est très important de bien vérifier le profil du gestionnaire. Justement, la performance du placement dépend entièrement de la qualité du gestionnaire. Celui-ci doit être une personne fiable et sérieuse. De plus, il doit être une personne de confiance et une personne expérimentée. Le gestionnaire doit également être accompagné par une bonne équipe afin d’assurer la qualité des services offerts aux résidents au sein de l’établissement. Sans parler de ses compétences et de son savoir-faire en matière de gestion et d’administration. En bref, même si les prestations délivrées en EHPAD sont contrôlées par l’ARS ou Agence Régionale de Santé, le profil du gestionnaire peut constituer une limite à l’investissement en EHPAD si le propriétaire ne le regarde pas de près.