petites annonces

Vous souhaitez passer une petite annonce pour vendre un bien, un véhicule ou proposer un service voire un emploi ? Grâce aux multiples sites d’annonces gratuites sur internet, vous avez la possibilité de le faire gratuitement, avec une vidéo ou des photos, dans la région de votre choix.

Au départ, les sites de petites annonces étaient principalement destinés aux particuliers. Actuellement, les professionnels s’y investissent pour accroitre la visibilité de leurs offres. Consultez la rubrique « biens immobiliers » et vous remarquerez que les professionnels l’ont envahie !


Importances des sites d’annonces gratuites d’un point de vue visibilité

De plus en plus utilisée par les français, la petite annonce représente une part non négligeable des échanges commerciaux sur Internet entre particuliers.
On assiste même à l’explosion de l’utilisation de ce type de site web pour l’achat d’un véhicule: selon une étude réalisée par l’Ifop, près de 40% des Français sont prêts à acheter une voiture sur Internet.

De nombreux sites se sont spécialisés dans une catégorie bien précise : immobilier, auto/moto, emploi, voyages ou même plus récemment covoiturage mais les plus populaires restent les sites généralistes de petites annonces, classées par région et par rubrique.

L’exemple le plus connu reste aujourd’hui leboncoin, qui a explosé les compteurs avec à l’heure actuelle, plus de 20 millions d’annonces publiées. C’est le 7eme site web le plus visité de l’Hexagone loin, très loin, devant des sites d’informations célèbres comme lemonde.fr, le figaro.fr etc.

Les avantages des sites de petites annonces

Un des avantages principaux est la gratuité. Toutefois, cela implique un certain investissement pour les plateformes de petites annonces qui doivent vérifier l’authenticité de celles-ci, afin d’éviter la diffusion d’arnaques, assez présentes sur la toile.

Un autre avantage est que toutes les rubriques spécialisées sont regroupées sur un seul et unique site internet. Les internautes peuvent ainsi surfer dans toutes les catégories (immobilier, moto, auto, emploi, multimédia, services, mode) pour trouver facilement et rapidement ce qui les intéresse, sans forcément changer de site.

Ainsi, pour effectuer un achat scooter à Paris, il vous suffit de mentionner la région, le budget, la marque souhaitée, et des dizaines, voire des centaines, d’offres défileront devant vous.

Un autre gros avantage est la proximité des acheteurs et des vendeurs qui se rencontrent physiquement par le biais du classement des annonces par région.
Cela évite de pénibles transactions avec envoi de colis (engendrant des frais supplémentaires). Notons que les facilités de paiement à distance ont contribué au succès de ces sites de vente/achat.

Enfin, la simplicité de ces sites permet à l’utilisateur de déposer une annonce en quelques minutes seulement. En plus, l’insertion de photos (voire de vidéos) est désormais monnaie courante et tout le monde en bénéficie, vendeurs comme acheteurs… On est loin de la petite annonce papier qui tient sur 3 lignes !

Les moyens payants d’augmenter la visibilité d’une petite annonce

Devant l’accroissement en nombre des utilisateurs et des petites annonces, des options payantes existent pour qu’une petite annonce puisse être remarquée parmi toutes les autres.

Dans quasiment tous les sites, l’internaute peut payer pour que sa petite annonce soit dans les premières positions d’une rubrique. On appelle généralement ce paramètre « tête de liste », comparable aux « adwords » de Google (liens sponsorisés sur fond jaune apparaissant en haut de page ou sur le côté).

Une autre option populaire pour être vu est la mise en avant, appelée aussi « à la une », qui consiste à placer sa petite annonce dans un bandeau déroulant situé sur le côté droit du site ou en dessous la bannière.

Pour être sûr de vendre et d’acheter à moindre coût, de façon rapide et sans contrainte (paiement à distance, colis…), l’utilisation des sites de petites annonces apparaît de plus en plus comme le choix logique, un choix d’autant plus renforcé par le contexte économique actuel.