aide pour activer la repousse des cheveux

Si les hommes sont plus touchés par l’alopécie androgénique, les femmes n’en sont pas pour autant épargnées. Liée à une prédisposition génétique, cette perte de cheveux progressive est due à une hormone mâle présente aussi chez les femmes : l’androgène. À un taux élevé, elle est responsable d’une réaction anormale du cuir chevelu, entraînant la perte de cheveux, phénomène irréversible. Plus scientifiquement, comment ça marche ?

Une perte de cheveux progressive : comment y faire face ?

La testostérone du cuir chevelu se transforme en dihydrotestostérone (DHT) via l’enzyme 5 alpha réductase. C’est cette DHT qui cause la chute de cheveux.


Chez les femmes, l’hormone masculine est présente à un taux 20 fois inférieur à celui des hommes, c’est pourquoi elles ne perdront jamais la totalité de leurs cheveux. Bien souvent, l’alopécie débute au sommet du crâne. On constate un élargissement de la raie, des cheveux plus fins et moins nombreux. L’alopécie androgénique peut apparaître à tout âge mais elle se constate principalement aux alentours de la ménopause. Pourquoi ?

Les hormones féminines (œstrogènes et progestérone) contre-balancent les effets de la DHT. Lors de la ménopause, le taux d’hormones féminines diminuent, laissant place aux androgènes. Mais d’autres facteurs peuvent aussi agir sur la production d’androgène. C’est le cas du syndrome des ovaires poly kystiques qui induit une hausse de la sécrétion d’androgène. Le stress également amène à une augmentation de la sécrétion de cortisol, hormone de stress qui a des effets androgéniques.

Des conséquences pas que physiques d’une perte capillaire

aide pour activer la repousse des cheveux Perdre ses cheveux entraîne une transformation physique non voulue. Mais ce que l’on oublie, c’est que ce changement progressif peut nous transformer aussi de l’intérieur. Un bouleversement pas toujours facile à accepter et qui peut modifier temporairement nos interactions sociales. C’est donc pas évident de mettre en place des conseils simples pour faire pousser les cheveux plus vite.

Imaginez perdre votre chevelure que vous avez tant chouchouté ses dernières années. La chevelure est la seule partie du corps sur laquelle on peut jouer pour changer notre apparence. Colorations, permanentes, coupes courtes ou mi-longues, on possède un réel pouvoir. Les cheveux sont, depuis longtemps, représenté comme un symbole de séduction, encore transmis via les médias d’aujourd’hui. Perdre ses cheveux revient à perdre une partie de soi, une partie de notre féminité, et peut causer des réactions émotionnelles variant d’une femme à une autre :

  1. Diminution de l’estime de soi
  2. Sentiment d’être moins attractive, pouvant affecter la sphère intime
  3. Peur de la discrimination professionnelle
  4. Décalage entre la perception de soi-même et l’image que l’on renvoie

Chaque femme va réagir différemment. Si certaines considéreront la perte de cheveux comme un incident mineur dans leur vie, pour d’autres cela pourra affecter les relations à l’autre, conséquence d’un mal-être, une dépréciation de soi, une honte. Des traitements efficaces contre l’alopécie androgénique permettent d’aider ces femmes qui ont développé un vrai complexe.

Les traitements existant : un médecin vous conseillera

Dès les premières chutes anormales de cheveux, il est conseillé d’aller consulter un médecin pour déceler la cause. Après un questionnaire poussé, il vous dirigera peut-être vers un dermatologue. Ce dernier sera en mesure de vous proposer le traitement adapté. Souvent, il s’agit d’un traitement hormonal (en association ou non avec une pilule contraceptive) destiné à contre-balancer les effets de l’hormone masculine, responsable d’alopécie androgénique. Selon l’avancée de la pathologie, d’autres méthodes plus radicales peuvent être proposées. Du point de vue psychologique, si vous en ressentez le besoin, n’hésitez pas à en parler à votre médecin qui pourra vous orienter vers un spécialiste. Pour celles qui préfèrent investir dans des compléments alimentaires ou shampoings activateurs de repousse, la liste est longue et vous pourrez vous informer sur les meilleurs produits du marché.

Les bienfaits de la pilule contraceptive

Certaines pilules contraceptives ont un effet anti-androgène, efficace donc pour lutter contre l’alopécie androgénique. Cette option peut être envisagée chez une femme en recherche d’une contraception et qui présente des signes de cette maladie.

Les prothèses capillaires : comment masquer votre perte de cheveux

Selon l’étendue de la perte de cheveux, vous pouvez opter pour des perruques sur mesure, permettant de couvrir la zone dégarnie. La sécurité sociale rembourse à hauteur de 125€.

Les implants capillaires : une méthode efficace pour récupérer vos cheveux

Cette technique est efficace mais demande de la patience et de l’argent. Elle consiste à récupérer les cheveux d’une zone dense du cuir chevelu pour les réimplanter dans les zones clairsemées. Le résultat est visible au bout d’un an.

Quelques conseils pour booster la repousse des cheveux

choisir un shampoing pour accélérer la pousse des cheveux tels que le novocrin placenta

  • Se laver les cheveux quand on en ressent le besoin : se laver les cheveux 2 à 3 fois par semaine ne changera en rien la vitesse à laquelle vos cheveux tombent. Au contraire, en prenant soin de vos cheveux, vous leur donner du volume. Et ce volume permet de cacher les zones moins denses du cuir chevelu. En utilisant un shampoing repousse des cheveux adapté tel que le shampoing au placenta, alors vous bénéficiez des meilleurs produits pour retrouver vos cheveux et booster la repousse capillaire.
  • Adapter sa coiffure : optez pour une raie sur le côté et une coiffure en arrière pour cacher les éventuelles zones clairsemées sur les côtés.
  • Se protéger contre le soleil : on y pense moins mais les cheveux protègent notre cuir chevelu des rayons UV du soleil. Pensez donc à utiliser une crème solaire avec un indice de protection minimum 30.
  • Adapter une alimentation équilibrée : les cheveux ont besoin de vitamines et d’oligoéléments pour se structurer convenablement et être résistant. Même si vous perdez vos cheveux, ils ne tombent pas tous ! Pensez à ceux qui restent.

Perdre une partie de sa chevelure n’est pas anodin, peu importe sa longueur. Un vrai travail sur soi se déclenche pour réussir à accepter son nouveau soi, avec l’aide de spécialistes.