Focus sur la Gestalt thérapie

C’est dans les années 40 que le médecin, psychanalyste et psychiatre allemand Fritz Perls, avec sa femme Lara qui est psychologue, a eu l’idée du concept de la Gestalt thérapie. Il faut noter que la théorie de la Gestalt relève en premier lieu de la psychologie et de la psychologie, et qu’elle est née en Allemagne au début du 20e siècle. Pour les non-initiés, Gestalt est un mot allemand qui veut dire « organisation d’éléments », « ensemble », « donner une structure », « mettre en forme » ou encore « configuration ».

Processus de l’ici et maintenant

Ce qui différencie la psychanalyse et la Gestalt thérapie, c’est que la première fait généralement appel au mental et la guérison du patient passe par l’exploration de son passé. En ce qui concerne la seconde, elle cherche à rétablir un juste rapport entre la personne et son environnement. Elle prend par conséquent l’individu dans toute son intégralité, à savoir le corps, l’émotion et le psychisme. La Gestalt thérapie vise donc à aider le patient à reprendre contact avec lui-même, à travers la mise en scène des difficultés et le jeu. Elle se polarise davantage sur le processus de contact et expérimente les pistes de solutions dans le cadre d’une libre construction d’un sens. C’est pourquoi elle ne se tourne pas uniquement sur les origines de la souffrance de la personne et ne tente pas non plus d’expliquer les origines de ses difficultés.