Les chiens guides ne s’adressent pas seulement aux personnes aveugles. Les particuliers souffrant de malvoyance peuvent pareillement disposer de leur aide pour se déplacer aisément. La présence de cet animal dans la vie de ces individus est tout à fait bénéfique. Avant d’avoir un chien guide, ce dernier doit suivre de nombreux parcours et des formations obligatoires.


Les essentiels à savoir sur les chiens guides

Un chien guide est un ami fidèle, mais surtout un accompagnateur hors pair pour une personne ayant un problème visuel. Pour disposer des chiens guides d’aveugles, il faut que ces animaux doivent suivre des formations dès leur plus jeune âge. Cependant, tous les chiens ne peuvent pas se transformer en guides. Les particuliers souhaitant recourir à ce type d’assistance doivent connaître les informations ci-après :

Sur une multitude de races, plusieurs critères de sélection entrent en jeu. L’animal doit avoir une taille entre 55 et 65 au garrot. Son poil doit être facile à entretenir pour que son nouveau maître puisse le nettoyer sans problème. Pour finir, le caractère du chien doit être social et réceptif. Il doit avoir une capacité de concentration élevée et une meilleure mémoire.

Dans la majorité des cas, le Labrador et le Golden Retriever répondent à ce genre de critères. Le Berger allemand et le Caniche royal peuvent pareillement correspondre à ces exigences.

Actuellement, de plus en plus de particuliers offrent un legs pour malvoyant. Ce procédé consiste à céder une partie ou l’ensemble de leur patrimoine à une organisation habilitée comme celle des personnes malvoyantes. Ce type de donation permet de soutenir les associations. Comme ici, le legs aide les aveugles à avoir en leur possession des chiens guides qui peuvent parfois coûter cher.

Le parcours et la formation d’un chien guide

Pour la sécurité des non-voyants, il est recommandé de recourir à un chien guide. Avant de devenir un accompagnateur, l’animal doit passer le parcours suivant :

À 2 mois, les chiots sont achetés par les organisations chez les éleveurs privés. Des fois, ces associations reçoivent de jeunes chiens venant du centre national d’élevage de la fédération ou CESECAH.

Entre 2 et 12 mois, des familles les hébergent et leur donnent de l’éducation comprenant le savoir-vivre et l’obéissance. Pendant ce temps, l’animal doit participer aux réunions organisées par l’association.

Entre 12 et 18 mois, la formation sur le terrain commence. Les chiens seront entourés par des moniteurs et des responsables qualifiés. Ces personnes vont les aider à devenir des guides hors pair.

Le chien guide est à la fois un garde du corps, mais aussi un assistant qui permet à son maître d’avoir une autonomie au quotidien.