L’entretien d’une piscine nécessite un traitement régulier de l’eau. Et pour cela, différentes méthodes peuvent être utilisées comme le traitement au chlore, au brome, aux rayons UV ou encore l’électrolyse !

Qu’est-ce que l’électrolyse au sel ?

L’électrolyse au sel est la technique utilisée pour traiter l’eau de piscine au sel. C’est une méthode de plus en plus utilisée par les professionnels et les particuliers en raison des avantages qu’elle présente. Mais avant d’expliquer ses avantages et inconvénients qu’elle présente, parlons du principe de cette méthode, son fonctionnement et les éléments nécessaires.


En effet, pour traiter l’eau de piscine au sel, vous aurez besoin d’un sel de piscine que vous propose la société Médisel et d’un appareil permettant l’électrolyse, appelé électrolyseur. Sans trop aborder le côté technique, l’électrolyse consiste à transformer le sel ajouté à l’eau de piscine en hypochlorite de sodium. Chose qui est faite grâce à l’électrolyseur ! L’appareil, installé à la fin du circuit de filtration, dispose de plaques de titane polarisées qui créent un courant basse tension au passage de l’eau du bassin et provoquent ainsi les réactions chimiques nécessaires pour transformer le sel. L’hypochlorite de sodium se dissout ensuite en ion hypochlorite, désinfectant peu efficace, et en acide hypochloreux, fort désinfectant.

Rôle du sel et de l’électrolyseur

Le sel de piscine se distingue d’un sel ordinaire par sa très haute pureté chimique et son grand raffinement. Pour cela, il doit remplir certains critères de qualité à commencer par un taux de chlorure de sodium (NaCl) supérieur à 99,9% et une faible concentration en calcium Ca et en magnésium Mg.

Ce n’est pas tout, un sel dédié au traitement de l’eau de piscine ne doit pas présenter des traces de métaux lourds : fer, plomb, cuivre, manganèse, etc. Ces métaux sont effet à l’origine d’un phénomène de dé-surfaçage qui réduit la durée de vie des électrodes, en plus de provoquer des taches sur les revêtements du bassin. Les taches sont également produites par les additifs contenus dans le sel ordinaire pour le stockage et qui sont donc éliminés du sel pour piscine.

Quant à l’électrolyseur, c’est un appareil nécessaire pour le processus de l’électrolyse comme expliqué avant. Il permet également d’effectuer le traitement de manière automatisée et de contrôler le taux de chlore dans la piscine.

Avantages et inconvénients de l’électrolyse au sel

Comme toute technique utilisée pour le traitement de l’eau de piscine, l’électrolyse au sel présente des avantages et des inconvénients. On peut dire que l’avantage principal de l’électrolyse au sel est que le traitement est effectué sans produits chimiques. Le désinfectant chloré est produit de manière naturelle grâce à une transformation du sel. Ce qui permet une eau claire, agréable à la baignade et sans risque d’irritation pour la peau ou les yeux.

Les revêtements et équipements du bassin sont aussi protégés puisque les sels pour piscine ne contiennent pas de métaux lourds ou d’agents additifs. De plus, l’ajout de sel ne se fait que rarement. En effet, le chlore est reconverti en sel sous l’effet des rayons ultraviolets permettant un traitement indéfini. Par contre, il faut savoir que le traitement au sel influence le taux de pH dans l’eau.

Ce qui nécessite un suivi régulier notamment à l’aide d’un régulateur de pH. Il faut aussi apporter l’entretien nécessaire et régulier l’électrolyseur en particulier au niveau de la cellule où le tartre se forme.

Le prix d’un électrolyseur est assez élevé, auquel il faudrait ajouter les frais de l’installation et l’acquisition d’un régulateur de pH. Cependant, le traitement est peu cher au long terme ce qui permet de compenser.