En Corée du Nord, le tourisme est très encadré par l’État. Pour y séjourner, il faut passer par la Direction nationale du tourisme. Mais la Corée du Nord est devenue une destination très prisée par les voyageurs occidentaux, même si le pays est l’un des plus fermés au monde. Néanmoins, de plus en plus de personnessont séduites chaque année, en raison de ses biens culturels dignes d’attention et ses extraordinaires paysages naturels. C’est le cas des monts Myohyang, comportant une vingtaine de temples bouddhistes, dont celui de Pohyon, fondé en 1024, sous la dynastie Goryeo. Cet édifice, désigné comme richesse nationale n° 40 de la Corée du Nord, est un important lieu de pèlerinage. Par ailleurs, le temple renfermeune copie de la « TripitakaKoreana », alors que l’original est conservé dans le temple d’HaeinsaJanggyeongPanjeon, se trouvant dans le sud de la Corée.

Visiter l’ensemble des tombes de l’ancien royaume de Koguryo


L’ensemble des tombes de Koguryoest situé au sud de la Corée du Nord. Cet ensemble funéraire, datant de l’époque de l’ancien royaume Koguryo, se campe dans un joli cadre paysager, dominant le nord de la Corée et l’est de la Mandchourie, de 37 av. J.-C. à 668 apr. J.-C. Durant leur voyage Corée du Nord, les visiteurs contempleront des tombes d’une beauté indéniable, en raison de l’ornementation remarquable de leurs murs. C’est d’ailleurs pour cette raison que l’UNESCO a inscrit le site au patrimoine mondial de l’humanité en 2004. Sur les lieux, les bourlingueurscontempleront les vestiges des tombes de Susan-riet de Yaksu-ri, qui se distinguent aussi par leurs fresques murales. Le complexe comprend également les structures de la sépulture du roi Tongmyong, ainsi que les trois tombes de Kangso. Tous font partie des trésors nationaux de la Corée du Nord. Notons que les sépulcres de Koguryoreflètent l’importance de la typologie funéraire humaine.

Faire une partie de ski au mont Masik

La station de ski de sports d’hiver a été construite par l’armée nord-coréenne et a commencé à être opérationnelle en 2013. Comprenant au total 110 km de pistes de ski, elle est située au mont Masik qui culmine à 1 528 m. Les télésièges nécessaires ont été importés de Chine. L’escalade des 710 m de dénivelé prend à peu près 40 minutes. Les aventuriers accapareront le haut du domaine, puisque les Coréens, qui s’essaient pour la première fois à la glisse, se contentent des pistes réservées aux débutants. Pour les vacanciers, l’expérience dans l’unique station de ski nord-coréenne fut très agréable : non seulement, ils ont profité d’une neige très poudreuse, mais ils ont en même temps côtoyé des Nord-Coréens avec qui ils ont échangé des signes amicaux au passage et partagé le plaisir de la glisse.Notons que l’existence de cette infrastructure a suscité l’engouement des touristes de tout horizon, ce qui a classé la Corée du Nord parmi les destinations tendance.