Vous avez obtenu un permis de construire piscine et vous passez maintenant aux choses sérieuses en définissant votre budget ? Au-delà des matériaux et de la construction pure, plusieurs facteurs importants peuvent avoir un impact sur le coût de construction d’un bassin. Avant de vous lancer, vous devez tout d’abord penser au type de piscine que vous souhaitez créer, à la taille de celle-ci, aux travaux y afférent et au choix des matériaux de finition entre autres. Pour que vous puissiez avoir une idée précise des points essentiels que vous devez prendre en compte afin de définir votre budget, suivez le guide.

Quel type de piscine ?

Avant de créer une piscine, vous devez choisir entre les différentes options possibles :


–          Les piscines en kit : à installer soi-même, les piscines en kit sont une solution intéressante en termes de coût. Elles nécessitent néanmoins d’être bricoleur et de se faire aider par des amis ou des artisans locaux pour les mettre en place. Pour ces matériels, le budget est de l’ordre de 5 000 euros.

–          Les piscines hors sol : elles demandent peu d’investissement car elles se posent à même sur le sol. Comptez 100 euros pour un petit modèle, mais les prix peuvent grimper jusqu’à 7 000 ou 8 000 euros pour des bassins plus grands et plus élaborés.

–          Les piscines prêtes à plonger : leur installation est prise en charge de A à Z par un professionnel : fournitures (bassin, accessoires, équipements, abri…), livraison du matériel, travaux (terrassement, main-d’œuvre, construction et installation), réalisation de la plage et agréments éventuels. Choisissez un professionnel doté d’une garantie décennale. Le coût d’une piscine prête-à-plonger varie de 15 000 euros, pour un bassin d’entrée de gamme, à plus de 50 000 euros et plus selon les équipements souhaités.

La taille de la piscine

Les dimensions, la forme et la profondeur de la piscine influent également le budget. Le mieux est donc de choisir la surface de celle-ci compte tenu de son utilisation et du nombre de baigneurs prévus.

Le terrassement

En général le terrassement représente entre 10 % et 20 % du budget total. Pour les piscines prêtes-à-plonger, il, dans le contrat de commande, compris dans le prix global. Son coût varie en fonction des caractéristiques du terrain notamment son inclinaison, l’évacuation des terres et l’accès au terrain.

Le raccordement électrique

L’impact du raccommodement électrique est généralement faible car il est d’environ 500 et 600 euros. Il dépend toutefois de a distance entre l’alimentation électrique de la maison et celui de la piscine, car une tranchée sera nécessaire entre les deux. Cette dernière doit être prévue au moment du terrassement. Le prix de revient du raccordement électrique peut aussi augmenter si l’on installe des équipements supplémentaires tels qu’une pompe à chaleur et des rideaux.

Le choix des matériaux de finition

Pour ce qui est des matériaux de finition, vous avez le choix entre la pierre reconstituée, le bois et les matériaux composites pour la plage. Par contre, pour le revêtement, soit vous optez pour le liner soit pour la membrane ou PVC armé.