transportés les produits pharmaceutiques

Comme c’est le cas pour le secteur alimentaire, le transport des produits de la santé est soumis à de strictes réglementations nationales et internationales. Ceci concerne notamment les produits pharmaceutiques dont nous allons parler ici.

 


Le transport des produits pharmaceutiques en chiffres

Les produits pharmaceutiques font partie des produits périssables qui nécessitent un transport sous température dirigée. Ceci implique de strictes règles de sécurité, d’hygiène et de températures prescrites. Notons ici que ces règles concernent toutes les étapes de la production et de la distribution, dont le transport évidemment. De ce fait, le respect de la chaîne de froid est un élément de grande importance. D’ailleurs, un grand nombre de transports et transitaires ont des services dédiés à la chaîne du froid.

Celle-ci représente plus de 20% de l’ensemble de la logistique pharmaceutique. Les dépenses en logistique de la chaîne du froid quant à elles dépassent les 16 milliards de dollars. En effet, la rupture de la chaîne de froid endommage la qualité et l’aspect sanitaire des produits pharmaceutiques, comme c’est le cas pour les produits alimentaires. En début de 2018, les pertes mondiales liées à ce problème ont été estimées à plus de 35 milliards de dollars. C’est une des raisons principales qui mènent les responsables du domaine à imposer des normes réglementaires de plus en plus strictes. Citons ici le BPD (Bonnes Pratiques de Distribution), le Pack Hygiène, la norme NF EN 12830, etc.

 

Transport frigorifique ou à température ambiante

Quand on parle du transport des produits pharmaceutiques, on pense directement au transport frigorifique et à maintenir les produits à une température basse. Or ce n’est pas toujours le cas, il est parfois nécessaire de maintenir une température ambiante. En effet, le transport des produits pharmaceutiques se divise en plusieurs catégories selon la température prescrite. Et on parle de transport à température ambiante quand la température devrait être entre 15°C et 25°C. Ce qui n’est pas moins complexe que le transport frigorifique comme on pourrait le croire.

Les transporteurs spécialisés utilisent alors des solutions adaptées pour maîtriser la température comme l’installation d’une plaque dite ambiante dans les conteneurs isothermes. De telles procédures peuvent aussi concerner les autres produits périssables (produits alimentaires, matières infectieuses, etc.). Concernant les autres catégories de transport, on retrouve les produits pharmaceutiques qui doivent être maintenus à moins de 20°C, ceux qui doivent rester dans la fourchette +2°C / +8°C, etc. On vous invite à vous informer plus sur le transport sous température dirigée sur https://www.transportdumont.com/transport-temperature-dirigee/ et les autres pages du site.

 

Quelles réglementations pour le transport routier ?

Comme pour le transport des produits alimentaires, le transport des produits pharmaceutiques est régi par des lois nationales et européennes très strictes. On retrouve en première partie les réglementations relatives au transport sous température dirigée en général. Celles-ci sont régies par l’ATP (Accord du transport des denrées périssables) qui a été signé par 48 pays des Nations Unies en Europe.

Il gère notamment les transports routiers internationaux, définissant les règles de sécurité et d’hygiène pour les véhicules de transport et tous les moyens logistiques et humains impliqués de façon générale. Il y a aussi le Pack Hygiène qui s’intéresse aux normes d’hygiène, incluant les réglementations européennes à respecter. Puis on retrouve des réglementations et normes spécifiques aux produits pharmaceutiques. Il existe comme indiqué avant plusieurs directions qui définissent différentes normes réglementaires. L’ATP reste cependant la principale loi qui régit ce secteur.

 

Quel que soit votre rôle dans la chaîne de fabrication et de distribution d’un produit pharmaceutique, c’est important de connaître et respecter les réglementations appliquées. Et c’est intéressant de s’en informer en tant que consommateur.