Un coach est un accompagnateur professionnel sur mesure permettant à son poulain de mettre en valeur ses qualités et d’améliorer ses performances. Il n’est pas thérapeute mais prodigue des conseils adaptés à chaque situation. Beaucoup rêvent d’en faire leur métier, quels sont alors les qualités et formations requise pour devenir un bon coach.

Comment devenir un bon coach

Comme dans tous les domaines, il y a toujours des bons et des moins bons, dans le monde du coaching, il n’y a pas d’exception. On peut tout à fait dire qu’il y a de bons comme de mauvais coach. Pour reconnaître le bon, il faut tenir compte de quelques informations. En premier lieu, un bon coach doit être quelqu’un qui a suivi une bonne formation, dispensée par des écoles à l’exemple du site http://cohesciencescoaching.com/ , il doit donc avoir un certificat attestant qu’il a bien terminé sa formation. Ensuite, un bon coach doit être patient et à l’écoute pour ne rater aucun détail de ce que raconte son client. Un bon coach doit avoir en excellent sens de l’observation, il doit être en mesure de lire entre les lignes et de comprendre à travers les mots les ressentis de son client. Devenir un bon coach n’est pas seulement fruit d’un bon cursus de formation, c’est aussi beaucoup de bon sens, le meilleur des professeurs c’est l’expérience. Néanmoins, pour les débutants (sans ou très peu d’expérience), demander conseils aux plus expérimenter serait un avantage de taille, si possible demander des stages d’observation avec différents sujets pour voir les éventuels cas de figure qui pourraient se présenter.


Les principaux rôles du coach

Faire appel à un coach n’est pas signe de faiblesse, au contraire, vouloir se faire aider est un grand signe de maturité. L’intervention du coach varie selon les besoins de ses clients, toutefois, il est rare qu’une seule séance suffise, la plupart du temps, son intervention dure quelques mois. Pendant ces séances, le coach a pour rôle de définir l’objectif du client, d’établir avec lui les contraintes qu’il peut rencontrer au cours de la réalisation et de l’aider à identifier ses motivations et ses compétences. Le coach doit mettre en place une relation de confiance avec son client, si jamais le client se trouve en difficulté ou souhaite renoncer, la mission du coach est de le confronter à ses engagements ou à sa problématique pour le secouer. Et enfin, le coach doit accompagner son client à chaque étape, l’encourager si nécessaire et surtout le rassurer et le féliciter.