Rappelons pourquoi le poppers n’est pas une drogue !

Le poppers, un vasodilatateur composé de dérivés nitrés, est consommé principalement par la population gay, pour booster les performances sexuelles, mais aussi par les jeunes, dans un but récréatif. Mais alors, le poppers est-il réellement une drogue, malgré son autorisation à la vente depuis 2013 ? Comment faut-il le consommer, pour éviter de quelconques effets secondaires ? C’est ce que nous allons voir, dans ce guide.

 

Qu’est-ce qu’une drogue ?

Les drogues, de manière générale, interfèrent dans les communications qui ont lieu dans le cerveau. Aussi, lorsque l’on parle de drogue, on évoque en réalité une substance, capable de modifier notre perception, nos émotions, notre manière de penser et même notre comportement.

 

Les stupéfiants peuvent être des dépresseurs du système nerveux, des stimulants, des hallucinogènes ou des stimulants-hallucinogènes. Ils ont tous un point commun : ils créent une dépendance plus ou moins forte. Alors, le poppers est-il une drogue ? C’est ce que nous allons voir.

 

Qu’est-ce que le poppers ?

Le poppers est une substance vasodilatatrice, composée de dérivés nitrés (des produits intervenant dans le traitement des spasmes coronariens provoqués par les angines de poitrine). En d’autres termes, son inhalation permet d’augmenter le diamètre des artères et des veines, ce qui a pour effet d’accélérer la circulation sanguine et de relâcher les muscles. Ces phénomènes engendrent une sensation euphorisante et inhibitrice.

 

Le poppers est-il une drogue ?

La réponse à cette question est non. En effet, le poppers ne peut être considéré comme une drogue, puisqu’il n’intervient pas au niveau du cerveau, mais au niveau de la dilatation des vaisseaux sanguins. D’autre part, la raison pour laquelle cette substance vasodilatatrice a été de nouveau autorisée en 2013 réside dans l’absence de dépendance. C’est vrai, le poppers n’est à l’origine d’aucun addiction. Aussi, il ne peut être considéré comme une drogue.

 

Une consommation raisonnée de poppers est préférable

Le poppers possède quelques effets secondaires désagréables. En effet, une consommation immodérée ou non contrôlée peut provoquer des maux de tête, de la tachycardie et même une perte de la vue pendant quelques jours. De ce fait, passez commande sur un site sécurisé, par exemple poppers-rapide.eu, afin de profiter d’un produit fabriqué dans les meilleures conditions et respectant les normes et les certifications européennes, vendu et livré en France et en Belgique.

Évitez également d’inhaler le poppers en collant votre narine directement sur le flacon pour ne pas avoir d’irritations, de boire le poppers ou de le coupler avec du Viagra, ce qui pour ce dernier cas serait très dangereux comme mélange. Alors faites preuve de modération.