Comprendre la classification de réaction au feu des matériaux

Les matériaux ont différentes réactions au feu, et sont donc plus ou moins inflammables. C’est un élément essentiel à connaître, et c’est pourquoi les matériaux sont classés par différentes normes en fonction de leur réaction au feu.

Le classement M selon la norme NF P.92.507

Les matériaux de construction et d’aménagement utilisés dans les ERP (établissements recevant du public) font l’objet d’une stricte réglementation de sécurité qui vise à assurer la protection contre les incendies. Cette réglementation est régie par la norme NF P.92.507 qui définit une classification M des matériaux en fonction de leur réaction au feu. Selon cette classification, les matériaux sont divisés 6 catégories en fonction de leur réaction au feu.

On par des matériaux incombustibles de niveau M0 aux matériaux très facilement inflammables de niveau M5, passant par les matériaux non inflammables, difficilement inflammables, moyennement inflammables et facilement inflammables, respectivement classés M1, M2, M3 et M4.

On retrouve dans la catégorie M0 plusieurs matériaux de bâtiment comme l’acier, le béton et le verre, alors que les autres catégories contiennent différentes variantes du bois et des textiles. Ces derniers, étant très utilisés dans l’aménagement des locaux évènementiels, doivent généralement être de niveau M1 ou M2, à l’instar des tissus que vous propose la société SICM France.

Les Euroclasses selon la norme NF EN 13501-1

La norme NF P.92.507 qui détermine le classement M est toujours adoptée pour les matériaux et produits d’aménagement comme les tissus, mais il y a une nouvelle norme qui régit les produits rattachés à une norme européenne harmonisée tels que les panneaux de bois et les bardages. Il s’agit de la norme NF EN 13501-1 qui attribue aux matériaux des classes ou euroclasses en fonction de leur réaction au feu.

On cite la classe A1 et A2 pour les produits peu ou très peu combustibles, la classe B pour les produits combustibles dont la contribution à l’embrasement généralisé est très limitée, la classe C pour les produits combustibles dont la contribution à l’embrasement généralisé est limitée, la classe D si la contribution est significative et E si la contribution est très importante. Le texte de la norme présente les équivalences entre le classement M et les Euroclasses (M0 et A2, M1 et B, M2 et C, etc.), mais seulement à titre indicatif en termes de performances.

Améliorer le classement d’un matériau : l’ignifugation

Il est tout à fait possible d’améliorer le classement (classement M ou Euroclasse)  d’un matériau ou produit d’aménagement ou de construction. Pour cela, il faudra modifier sa réaction au feu et le rendre moins inflammable, sachant que la réaction au feu concerne plusieurs éléments et pas seulement la rapidité d’enflamment.

Le processus qui permet de faire ceci s’appelle le traitement d’ignifugation. L’idée est d’appliquer un produit chimique de protection à un matériau pour le rendre difficilement inflammable ou non inflammable, c’est-à-dire de niveau M2 ou M1. On obtient ainsi des matériaux ignifugés qui résistent mieux au feu et respectent les normes de sécurité appliquées dans les ERP.

Ce procédé est largement utilisé dans le domaine du textile pour produire des tissus ignifugés destinés à l’aménagement et à la décoration. C’est d’ailleurs le domaine d’expertise de la société SICM France qui propose une variété de tissus naturels (coton, toile de jute, voile…) et esthétiques (feutrine, velours, PVC souple, etc.), ainsi que des moquettes, housses, rideaux et autres produits déco à base de textiles.

Choisir des matériaux ignifugés pour l’aménagement de vos locaux est essentiel pour apporter une protection optimale contre les incendies et ainsi garantir la sécurité des employés, des invités et du bâtiment.