De nos jours, beaucoup d’entreprises reconnaissent l’importance et la nécessité d’être un employeur responsable. En effet, la responsabilité sociale de l’entreprise commence à susciter des discussions au sein de la société. Les dirigeants organisent des réunions et demandent des rapports  sur l’activité de l’entreprise dans ce sens. Le besoin d’être un employeur responsable est de plus en plus important car les informations de l’entreprise sont publiques et elles existent partout sur la toile. De ce fait, elles sont beaucoup plus contrôlées. Dans ce contexte, la gestion de la flotte doit aussi être responsable. Dans cette brève, on vous montre comment un chef d’entreprise pourrait se montrer responsable dans la gestion de ses ressources itinérantes. 

Le principe de la responsabilité sociale de l’entreprise : la gestion de flotte suit la règle

La gestion de la flotte ne déroge pas à cette tendance de « responsabilité sociale ». En effet, l’employeur doit être responsable dans sa gestion du parc automobile en raison de l’impact de ce dernier sur l’environnement. L’exploitation d’une flotte a aussi un impact sur la sécurité des usagers de la route mais aussi du conducteur et de son bien-être personnel. La responsabilité sociale de l’entreprise suppose la réduction de l’impact de la flotte sur un ensemble de facteurs. Ainsi, le responsable de gestion de la flotte est confronté à plusieurs contraintes pour faire preuve de responsabilité sociale.

Les gestionnaires du personnel itinérant auront à surveiller l’impact de l’exploitation du parc automobile sur plusieurs aspects. Faire de la responsabilité sociale un avantage concurrentiel et un élément d’attrait serait un avantage à ne pas négliger.

La sécurité routière : au top des priorités d’un employeur responsable

La législation sur la santé et la sécurité met les entreprises devant leurs responsabilités en termes de prévoyance à l’égard de leurs conducteurs. En effet, les chefs d’entreprises doivent prévoir des formations et des examens pour bien évaluer les risques. Plusieurs dispositions doivent être prises pour réduire les risques routiers et renforcer la sécurité des conducteurs mais aussi des usagers de la route. On peut évoquer dans ce contexte, la révision des permis, l’entretien régulier des véhicules, l’installation de solutions de télématique embarquée et de géolocalisation. L’employeur doit encourager ses collaborateurs et ses conducteurs à adopter un style de conduite sécurisé et sûr. Le chef de l’entreprise doit finalement diffuser un message de sécurité. L’employeur doit expliquer à ses conducteurs l’importance de la responsabilité sociale de l’entreprise et de ses vertus

La RSE implique une réduction des émissions de la flotte

Un employeur responsable devrait faire en sorte pour réduire les émissions et l’impact environnemental de son entreprise. Pour ce faire, il doit instaurer une politique d’éco-conduite qui doit être adoptée comme une routine quotidienne par les conducteurs.

La RSE : un avantage concurrentiel perçu par les clients

De nos jours, la concurrence sur tous les marchés est rude et il est devenu difficile de se distinguer face à ses rivaux. Mais, on constate que de plus en plus de personnes souhaitent acheter les produits des entreprises soucieuses de l’environnement. Faire preuve de responsabilité sociale peut vous distinguer aux yeux d’un consommateur ou d’un client qui hésite entre vous et un autre concurrent.

Être responsable c’est attirer de bons conducteurs

De nos jours, on assiste à une grande pénurie mondiale de conducteurs. Être un employeur socialement responsable peut attirer de bons profils de conducteurs pour votre entreprise. Ces derniers apprécient l’effort que font certaines entreprises pour réduire leurs émissions de CO2 et leur impact environnemental et pour la sécurité routière.