Une bonne gestion est une nécessité dans toutes entreprises, quelles qu’elles soient. C’est d’autant plus vrai lorsqu’on parle de la gestion de projet qui est une démarche vitale pour l’entreprise surtout au niveau humain. Plusieurs tâches obligatoires sont prises en compte par cette démarche ce qui fait qu’elle en devient délicate. Afin de bien appréhender toutes ces tâches et toutes les contraintes du concept, il convient alors d’utiliser des outils spécifiques et efficaces. Bien sûr, ces outils doivent toujours être soumis à des certifications garantissant réellement leurs efficacités.

La certification PMP

Clairement, la certification PMP ou Project Management Professional est la première prise en compte par un bon outil de gestion de projet. Elle est incontournable pour les appels d’offre aux USA et gagne de plus en plus de place en Europe actuellement. Si l’on se réfère aux chiffres, plus de 4300 certifications sont obtenues chaque mois dans le monde entier ce qui prouve réellement sa valeur.

C’est le Project Management Institute ou PMI qui a offert le programme d’accréditation du PMP. Afin de pouvoir disposer de cette certification, la maitrise du corpus méthodologique présenté par PmBok est indispensable. Un examen est obligatoire lors de l’obtention de cette certification et il dure plus de 4 heures pour 200 questions étoffant d’autant plus le sérieux du PMP. Tout ce qui tourne autour du projet est traité par cette certification.

La certification Prince2

C’est la deuxième certification qui atteste du sérieux des outils utilisés pour la gestion de projet. Prince2 ou PRojects IN Controlled Environments est une méthode émanant de l’OGC ou Office of Government Commerce britannique. La méthode utilisée par cette démarche met en exergue deux types de certification à savoir l’examen PRINCE2 Fondamental et l’examen PRINCE2 Praticien.

Succinctement, le premier examen a pour but d’évaluer les connaissances de tout un chacun dans la participation à un projet de gestion produit par la méthode prince2. Eventuellement, afin de maîtriser cette dernière, il sera indispensable de connaitre du bout des doigts ses principes ainsi que sa terminologie.

Concernant la deuxième certification, elle s’apparente plutôt à un permis de conduire. Afin de l’obtenir, il faudra alors dominer le code avant de passer à la conduite. Par analogie, c’est en réussissant l’examen fondamental que l’on pourra mettre en pratique toutes les principes de prince2.

La certification ITL

ITL veut dire Information Technology Infrastructure Library aussi traduit comme étant la bibliothèque pour l’infrastructure des technologies de l’information. C’est une autre certification de valeur en termes de gestion de projet. En clair, ITL a pour but de rassembler les meilleurs ouvrages concernant la gestion du système d’information. C’est toujours l’OGC ou office public britannique du commerce qui a produit ce dispositif, mais depuis la version trois, d’autres experts en la matière ont travaillé dessus afin de l’améliorer au mieux.

Le véritable objectif d’ITL est de traiter les problématiques de l’organisation du SI ou Système d’Information, de la réduction des risques toujours au niveau des SI, de l’amélioration de son efficacité tout en obtenant une meilleure qualité du service informatique de l’entreprise.