comptable

Expert-comptable, comptable et commissaire aux comptes, diverses nominations et différentes missions, cela exige qu’on s’arrête sur chaque notion afin de mieux comprendre l’utilité et le rôle de chaque membre. Quelle est la différence entre un expert-comptable et un comptable ? Parcourent-ils le même cursus ? Et quelle différence de sens existe-il entre un commissaire aux comptes et un expert ? Y-a-t-il des nuances en termes de missions ?
A travers les appellations on comprend parfaitement qu’il y a une différence logique entre expert-comptable et comptable. Mais est-ce seulement une nuance sémantique ou s’agit-il bien d’une différence en matière d’attributions ?

L’expert-comptable :

comme son nom l’indique fait à la fois preuve d’expertise et d’expérience, ce qui, par conséquent, enrichi et varie ses missions qui ne cessent de s’accroître au fil des années et par l’expérience. La différence peut se résumer principalement dans deux axes : la formation et le coût.

La formation :

Le comptable suit un parcours de 2 à 5 ans pendant lesquelles il apprend à réaliser les opérations comptables et d’autres fiscales d’une entreprise alors que l’expert-comptable s’avère responsable de toutes les actions comptables et même celles réalisées par le comptable. Après un cursus de 7 à 8 ans il décroche un diplôme reconnu par l’Etat et assume ainsi plusieurs tâches comptables, fiscales, de gestion financière, administrative, juridique et sociale. Il peut également incarner le poste de conseiller financier grâce à son savoir-faire en termes de finances.

Le coût :

Les honoraires d’un expert-comptable restent bien évidemment plus élevés que ceux d’un comptable vu que l’expert-comptable bénéficie de l’assurance responsabilité civile, et il est ainsi inscrit dans l’ordre des experts-comptables, le chef d’entreprise et son activité sont constamment protégés en cas d’erreur professionnelle, chose que le comptable, en tant que membre indépendant ne possède pas. Le coût est donc justifié par la qualité des services et des prestations mis à la disposition de l’entreprise.
On peut ajouter que l’expert comptable peut travailler dans son propre cabinet, indépendamment de l’entreprise, le comptable quant à lui doit travailler au sein de l’entreprise sous la responsabilité du chef de l’entreprise ou d’un chef-comptable.

Le commissaire aux comptes :

A ces appellations s’ajoute celle d’un commissaire aux comptes, que dit-on par cette nomination et quelles sont ses missions ?
Un expert-comptable peut être à la fois un commissaire aux comptes si l’obtention des deux diplômes attestant les deux parcours, dans ce cas là l’expert comptable peut aller au-delà de ses missions, pour assurer le contrôle des comptes et vérifier si l’entreprise respecte les normes en question, et devenir ainsi un commissaire aux comptes. Pour bien expliquer, le commissaire aux comptes intervient pour l’intérêt et le compte des associés ou partenaires alors que l’expert comptable intervient au nom de l’entreprise.